aikido95540.fr

Venez découvrir ou pratiquer l'AIKIDO avec nous.

REGLES

 

  La pratique de l’aïkido en club obéit à des règles d’organisation assez strictes,
                    héritées de la tradition et de la culture japonaises.

       

  Elles ont un but d’authenticité,

afin de réunir les conditions nécessaires à une pratique dans l’esprit traditionnel du Budo,

et d’éducation, en permettant aux pratiquants de s’imprégner, par l’observation de ces codes,

d’une bonne conduite à l’égard des autres pratiquants et du lieu de pratique.

 Chaque point de l’étiquette a donc un rôle éducatif précis,

que tout pratiquant est invité à respecter lorsqu’il rentre dans un dojo.

 Les règles sont d’ailleurs pratiquement les mêmes

pour tous les autres arts traditionnels japonais.

  L’ensemble de règles qui régissent la pratique de l’aïkido en dojo,

peut varier d’un dojo à l’autre, mais l’esprit reste fondamentalement le même.

  Les règles d’étiquettes d’un dojo sont nombreuses et assez complexes,

d’autant qu’elles peuvent varier selon les enseignants.

  Cependant, leur bonne observation finit par s’acquérir sans problème avec la pratique.

 Il ne faut pas se vexer lorsque l’on est corrigé sur un détail,

et garder un esprit ouvert à la tradition japonaise, de rigueur dans un dojo.

                           

                           Les saluts

                  (On pratique plusieurs saluts)

Ritsurei

 Il correspond au salut en station debout.

Il consiste en une inclinaison du buste d’environ trente degrés par rapport à la verticale,
les bras le long du corps la paume des mains touchant le côté des cuisses
et les talons joints avec les orteils pointés à un angle de 45 degrés.

Il ne faut jamais se baisser suffisamment bas
pour qu’une personne en face de vous puisse voir votre nuque.

Non seulement ce geste est une ouverture et donc une invitation à l’attaque,
mais il est en plus considéré comme une marque d’impolitesse.

Zarei

Il correspond au salut assis.

Il se fait en position seiza.

Une personne en seiza est assise sur ses talons,
les jambes repliées sous ses fesses,
les orteils en position naturelle, et le dos droit.

La distance entre les deux genoux doit être environ de la largeur de deux poings.
Les mains sont placées sur les genoux.

Le salut consiste :
à poser la paume de la main gauche à environ 15 cm devant le genou gauche,
puis la paume de la main droite à 15 cm devant le genou droit
les deux mains se rejoignent en triangle, doigts vers l'intérieur,
tout en inclinant le buste entier de façon que le front se dirige vers les mains

(mais le buste doit conserver une inclinaison de trente degrés).

Il faut toujours garder un oeil sur l’ennemi potentiel qui vous rend votre salut.

Il faut ensuite retirer sa main droite, puis sa main gauche,
et retrouver la position en seiza.

Notons un aspect très important concernant le regard :

on baisse les yeux uniquement lorsque l'on salue à l'entrée et à la sortie du dojo,

pour signifier son humilité profonde à une personne,
ou encore pour exprimer des excuses à quelqu'un.

Dans de pareilles circonstance et dans la position Seiza,
on salue en s'inclinant très bas, le front touchant alors le sol.

 

A l'exception des cas cités ci-dessus, on maintient toujours le regard vers la personne située face à soi lors du salut, et ce afin de prévenir toute attaque surprise.

En entrant sur le tatami
On effectue un salut debout (ritsurei) ou assis en seiza (zarei)
en direction du kamiza vers l'image de O-sensei

En début de cours
On effectue un salut assis.
L'enseignant et les élèves saluent vers le kamiza.
L'enseignant et les élèves se saluent mutuellement,
parfois en prononçant un onegai shimasu « s'il vous plait »

A la fin d'une démonstration de l'enseignant

Les élèvent le saluent assis. Puis, pour pratiquer,
les élèves se saluent mutuellement en début et en fin de pratique.

En fin de cours
Les élèves et l'enseignant effectuent un salut assis vers le kamiza,
puis se saluent mutuellement en prononçant
« dōmo arigatō gozaimashita » ou « merci beaucoup »

En sortant du tatami
On salue vers le kamiza.

 

VISITEURS

Si vous êtes entré dans le dojo en vue d’assister à un cours,
vous êtes tenu de respecter ces quelques règles:

Prenez place avec respect, n’adoptez pas une pose irrévérencieuse, que vous soyez assis ou debout.

Il est interdit de manger ou de boire pendant un cours.

Ne parlez pas aux pratiquants se trouvant sur le tapis, et n’y montez jamais sans autorisation.

Évitez de vous promener ou de déconcentrer les pratiquants lorsque le professeur montre ou corrige un mouvement.


                                Aménagement du dojo



 

 La disposition intérieure de la salle où sont installés les tatamis ne doit rien au

hasard ou à un simple désir de décoration.

Elle est une application matérielle de l’éthique propre à notre discipline.

Elle vise donc à permettre :

La meilleure efficacité de l’enseignement

Le respect des personnes, en assurant sécurité et hygiène

Le respect des lieux, en assurant ordre et propreté

Le respect de l’éthique, en définissant les rapports entre tous.

                                             TATAMIS

                      

Quelle que soit la surface de tatamis installés, ceux-ci sont toujours disposés en carré

ou rectangle plus ou moins allongé entourés d’une surface de circulation.

Ils ont donc toujours quatre côtés.

Au japon, ces côtés ont un nom et une fonction bien spécifiques.

Dans notre pays, ces fonctions étant les mêmes,

et en l’absence de traduction facile,

nous avons conservé la dénomination japonaise.

KAMIZA

Le centre symbolique du dojo est le côté appelé KAMIZA.

C’est l’emplacement des places d’honneur des instructeurs,

des hôtes et des officiels invités.

Dans nos dojos occidentaux, sur le mur « shomen »

qui est derrière ces sièges d’honneur,

est apposé un grand portrait de maître Ueshiba.

Peuvent y figurer aussi quelques tableaux ou maximes

exprimant le but,

les principes ou l’idéal de l’aïkido.

Ces décorations se font selon le goût et les préférences des responsables du dojo.

SHIMOSA

Le côté opposé au KAMIZA est le SHIMOZA.

C’est la place réservée à tous les élèves.

C’est là qu’ils doivent s’asseoir avant de saluer (selon les règles du dojo)

faisant ainsi face au KAMIZA.

JOSEKI et SHIMOZEKI

Lorsqu’on se tient sur le côté SHIMOZA

et que l’on fait donc face au côté KAMIZA,

le côté du dojo qui se trouve à droite est le JOSEKI (côté supérieur)

et celui qui se trouve à gauche est le SHIMOZEKI (côté inférieur)

C’est la raison pour laquelle quand les élèves s’assoient au SHIMOZA,

ils doivent le faire sur un ou plusieurs rangs,

par ordre de grade et d’ancienneté dans le grade,

les grades les plus élevés et les plus anciens du côté JOSEKI.

De même, durant les cours ou entraînements,

le ou les professeurs peuvent se tenir également du côté JOSEKI

et les élèves du côté SHIMOZEKI.

ENTRÉE SUR LES TATAMIS

L’entrée sur les tatamis se fait du côté SHIMOZA.

Il est absolument interdit de marcher pieds nus en dehors des tatamis.

Avant d’y pénétrer et de saluer (selon les règles)

les zoris ou autres chaussons seront rangés convenablement autour des tatamis

dirigés vers l’extérieur de manière à être rapidement remis pour sortir.



PUBLIC

Le public est admis à pénétrer dans la salle,

il s’installe de préférence du côté SHIMOZEKI.

Il existe des panneaux d’affichage permettant l’information

des élèves dans le couloir d’accès.

TRADITION

Le respect de ces dispositions, au demeurant assez simples,

définissant la circulation et la position de chacun dans le dojo

et par rapport aux autres,

est de nature à favoriser la pratique dans les meilleures conditions

de sécurité, d’hygiène et de relations entre tous.


1

Lors de l’entraînement, suivez scrupuleusement l’enseignement proposé
et ne perdez pas de temps à vous mesurer pour savoir qui est le plus fort.

 2

L’AIKIDO est un art qui enseigne comment faire face à plusieurs ennemis simultanément.

Vous devez donc parfaire l’exécution de chaque mouvement jusqu’à ce que vous soyez capable
de prendre l’adversaire qui est en face et ceux qui viennent dans toutes les directions.

 3

L’entraînement doit toujours se dérouler dans une atmosphère agréable et conviviale.

 4

L’enseignant ne vous montre qu’une partie limitée de ce que vous allez apprendre.

Votre maîtrise des mouvements dépendra presque entièrement
de votre pratique personnelle qui devra être rigoureuse et honnète.

 5

Dans la pratique quotidienne,
il faut commencer par échauffer le corps
avant de travailler progressivement en force et en intensité.

Il ne faut jamais dépasser ses limites.

Si vous suivez cette règle, même les plus âgés ne se blesseront pas et
pourront continuer à s’entraîner avec plaisir afin d’atteindre le but qu’ils se sont fixé.

 6

L’AÏKIDO a pour objet l’entraînement de l’esprit et du corps
pour que l’homme devienne sincère et honnète.

L’AÏKIDO est un art secret par nature,
les techniques ne doivent pas être révélées publiquement
ni enseignées au hasard,
elles risqueraient d’être utilisées par des individus peu scrupuleux.